Vous êtes ici : Accueil > Histoire patrimoine > De Tavel à Tavaux

De Tavel à Tavaux

LE VILLAGE

Tavaux, étiré le long d'une ancienne voie romaine (RN 73, devenue depuis RD 673) reliant la Franche Comté et la Bourgogne, situé au carrefour de trois voies de la Séquanie ( chemin des Romains, chaussée d'Argant, grand Chemin) est le type même de village rue.

Prenons le temps de circuler à travers les images et ce récit, de cheminer au hasard des quartiers, pour connaîtrel’histoire et le devenir d’un village transformé, en quelques décennies, en une véritable ville.

Il honore déjà sous l'antiquité  son label de noeud routier. Qui peut le mieux en attester si ce n'est l'église dédiée à Saint Gervais et Saint Protais martyrisés à Milan au quatrième siècle, érigée au centre du village au 17ème siècle, puis reconstruite de pied en cap dès 1841 après avoir été traumatisée par incendies et désordres climatiques. Du haut de ses quarante-quatre mètres, le clocher souhaite bonne route et bon vent aux migrations humaines, guerrières et marchandes autrefois, obligées et touristiques aujourd’hui.Même si Tavaux est avare de son passé, puisqu’absent des archives entre les IVème et XIème siècles, sa ruralité incontestable donne sa deuxième identité.

LA CITÉ

Dès 1930, TAVAUX écrit une nouvelle page de son histoire en entrant dans le concret de la civilisation et révolution industrielles avec l'arrivée de la grande entreprise d'origine belge SOLVAY qui crée de toutes pièces un quartier neuf communément appelé "La Cité".
Lors d'une aventure extraordinaire, TAVAUX devient acteur et spectateur d'un gigantesque chantier à travers champs. Au nord ouest de la commune, des terrains plus ou moins inondables à faible rentabilité deviennent la proie de multiples engins pour céder leurs places à l'implantation du complexe chimique et d'un nouveau regroupement humain exigeant infrastructures et habitations.

L'implantation de cette bourgade dans la plaine du Finage caractérisée par sa fertilité et son attirance pour les cultures céréalières ne pouvait que générer agriculture et élevage en son sein. L'Hôtel de ville lui même, acquis en 1959, ancien séchoir à grains et ancien entrepôt à fourrages, porte le sceau de cette vocation agricole. Et si vous empruntez  la RD 673, le défilé d'anciennes portes de granges voûtées restaurées , la présence de fermes rénovées à l'arrière des cours, accrochent votre regard pour témoigner de ce passé agricole.

L’Hôtel de ville ne le démentira point puisqu’il fut à l’origine, à la fin du XIXème, un hangar-séchoir à grains pour les récoltes de la région. Après avoir été acheté en 1929 par la famille Loiseau qui lui donne le nom de château, la municipalité l’acquiert pour le transformer en pôle administratif qui ouvre sa porte et accueille la population tavelloise dès 1960.

Quelque peu empruntés à l'urbaniste Ebenezer Howard (1850 - 1928) et aux cités-jardins anglaises du 19ème siècle, l'architecture et l'agencement de ce quartier sont surprenants.
De coquettes maisons jumelées répétées à l'identique, différemment typées selon les catégories socio-professionnelles des personnels de l'usine, des espaces verts arborés judicieusement répartis, des axes de circulation curieusement agencés géométriquement savent préserver la qualité de vie de la nouvelle population et répondre aux exigences d'esthétisme tout en s'intégrant dans la campagne présente.

LA MULOTTE

Jusqu'au milieu du 20ème siècle, TAVAUX offre un curieux cas de figure dans l'étude de l'évolution des communes. Il fait le grand écart entre sa nouvelle identité industrielle concrétisée par l'implantation de la Cité Solvay et sa tradition rurale enclose au village de TAVAUX car les deux entités sont séparées géographiquement, sociologiquement, économiquement et politiquement.

Mais la naissance, dès 1950, d'un troisième quartier multiforme implanté sur des terrains agricoles vierges de toute habitation finalise l'unité géographique.Telle la dernière pièce manquante d'un puzzle, il vient s'encastrer entre les deux précédents quartiers, étranger l'un à l'autre bien que sur le même territoire Tavellois.

LES ACTUALITÉS

Recensement citoyen obligatoire

Pour tous les jeunes de 16 ans

> en savoir plus

Plan Local d'Urbanisme intercommunal (PLUi)

> en savoir plus

Cimetière

Information municipale

> en savoir plus

Permanences conciliateur de justice

sur rendez-vous le 3ème mardi du mois de 9h à 12h en mairie de Tavaux

> en savoir plus

Aéroport (Plan d'exposition aux bruits)

> en savoir plus

Accès rapide

INFOS PRATIQUES

LES HORAIRES :

Lundi, mardi, mercredi : 10h00 - 12h00 et 15h00 - 17h30 ; Jeudi : 10h00 - 17h30 ; Vendredi : 10h00 - 12h00 et 15h00 - 17h00 ; Samedi (permanence état-civil) : 10h00 - 12h00 ; 

Tél : 03 84 71 95 00 - contact@villedetavaux.fr